Mylène Farmer, la star aux deux visages de Brigitte Hemmerlin et Vanessa Pontet

Mylène Farmer : la star aux deux visages

Autrices : Brigitte Hemmerlin et Vanessa Pontet

L’Archipel, collection Archipoche, 2009, 2019 (édition augmentée), 268 pages.

Le travail de Mylène Farmer m’intéresse depuis mon enfance. Son côté différent et sulfureux a toujours piqué ma curiosité. Mais c’est préadolescent que je deviens fan de la chanteuse avec l’album L’Autre et son titre phare, Désenchantée. Depuis, les chansons de l’artiste m’ont accompagné dans toutes les étapes de ma vie.

Les biographies de Mylène Farmer sont nombreuses et tentent de mettre en lumière la vie et le travail d’une artiste discrète et complexe. J’avais déjà lu en 2003, Mylène Farmer : La part d’ombre de Caroline Bee, Benjamin Thiry et Antoine Bioy, aux éditions de L’Archipel, dont j’avais apprécié les riches explications sur les nombreuses références qui nourrissent l’univers de l’artiste et ses textes. Lorsque Babelio, par l’entremise d’une opération Masse critique, m’a proposé de découvrir cette biographie signée Brigitte Hemmerlin et Vanessa Pontet, en tant que fan j’ai sauté sur l’occasion. Merci aux éditions de L’Archipel pour cet envoi en échange d’une critique objective.

Petite déception, alors que j’attendais une biographie récente, il s’agit en fait d’une réédition augmentée d’un livre datant de 2009. Les deux autrices s’intéressent d’ailleurs essentiellement aux première années de la carrière de Mylène Farmer avec pour thème central les paradoxes et la dualité de sa personnalité. Ainsi, quinze des dix-neuf chapitres abordent la période 1980-1992. Elles traitent longuement de ses relations avec ses principaux collaborateurs qui ont contribué à façonner son personnage (Laurent Boutonnat, Jérôme Dahan, Bertrand Le Page). On les sent à l’aise sur ce point, mais elles n’apportent pas de révélations majeures permettant aux fans d’en apprendre un peu plus sur leur idole.

On les sent ensuite plus à l’aise avec le travail de mise en images de Laurent Boutonnat que sur les textes écrits par Mylène Farmer, c’est sans doute aussi pour cela qu’elles s’attardent davantage sur les premiers clips de l’artiste que sur ceux des années 1995-2010. Certes, les clips réalisés par Laurent Boutonnat sont pour la plupart des petites merveilles, mais les paroles de Mylène Farmer auraient mérité d’être étudiées plus en profondeur, notamment dans leurs références particulièrement riches et nombreuses.

Pour le reste, c’est une biographie assez classique, aux références assez nombreuses, où les autrices ont choisi un déroulé chronologique. Un texte assez vite lu, à l’écriture journalistique classique et efficace mais qui manque de témoignages de première main. La décennie 2009-2019, pourtant assez riche en terme d’albums et de concerts, n’est abordée qu’en quelques pages dans un épilogue rédigé par Alain Wodrascka.

Au final, cet ouvrage s’adresse clairement au néophyte qui connaît peu ou pas Mylène Farmer. Il pourra découvrir, dans les grandes lignes, la vie et les premières années de carrière de l’artiste. Il en retiendra sans doute quelques anecdotes croustillantes. Les fans et ceux qui s’intéressent davantage au travail artistique et aux références nombreuses dans l’œuvre de l’artiste resteront, quant à eux, sur leur faim face à cet ouvrage trop superficiel pour convaincre.

2,5/5

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s