Pluton encore déclassée…

 
Décidément, la petite planète ne cesse de provoquer le débat chez les astronomes! Une planète voisine, plus grosse a été découverte, du coup certains chercheurs demandent que Pluton soit reléguée au titre de planète naine de second rang… Cette demande risque encore de provoquer scandale et engueulades dans le petit monde de l’astronomie… avec pétitions à la clé!
 
Pluton, déjà déchue de son statut de planète à part entière du système solaire en 2006 pour devenir une "planète naine", vient d’être reléguée au 2e rang de cette nouvelle catégorie par sa voisine Eris, plus grande, ont annoncé jeudi des astronomes américains.Après la découverte d’Eris à proximité de Pluton en 2006, l’Union astronomique internationale (UAI) a décidé de modifier la définition d’une planète de notre système solaire et de créer la catégorie des planètes naines qui sont nichées aux confins du système solaire, dans la ceinture de Kuiper.

La ceinture de Kuiper est une vaste région du système solaire peuplée d’astéroïdes et de noyaux cométaires qui s’étend au-delà de l’orbite de Neptune.

Après avoir découvert Dysnomia, un satellite d’Eris, Michael Brown et Emily Schaller, deux astronomes du California Institute of Technology en Californie (ouest), ont pu mesurer précisément la masse d’Eris avec notamment le télescope spatial Hubble. Eris est environ 27% plus massive que Pluton, selon ces chercheurs dont les travaux paraissent dans la revue Science datée du 15 juin.

Plus de 300 astronomes, surtout des Américains, qui s’étaient prononcés contre le changement de statut de Pluton dans le vote de l’UAI à Prague en 2006, avaient lancé peu après une contre-offensive avec une pétition pour réhabiliter Pluton au rang de neuvième planète du système solaire.

"En tant que spécialistes des planètes et astronomes, nous ne sommes pas d’accord avec la définition de la planète de l’UAI et nous ne l’utiliserons pas. Une meilleure définition est nécessaire", souligne le texte.

Pluton est-elle une planète ?

Dans la série j’aime les scientifiques quand ils s’étripent juste pour une histoire de définition, je voudrais l’épisode Pluton.
Depuis une semaine, les astronomes du monde entier débattent pour savoir si Pluton est réellement une planète. A partir de quand une planète est-elle une planète? Voilà un grand débat qui doit empêcher des millions de personnes de dormir… Et pourtant ce besoin actuel de définition démontre les immenses progrès de l’astronomie ces cinq dernières années. Plusieurs planètes ont été découvertes hors de notre système solaire et à l’intérieur de celui-ci le recensement de tous les astres se poursuit. Or certains de ces gros cailloux spatiaux se trouvent être aussi gros voire plus que la petite Pluton. Il n’en fallait pas plus pour lancer le débat et couvrir d’opprobre cette pauvre Pluton qui n’avait rien demandé à personne… L’Union Astronomique Internationale avait proposé une nouvelle classification créant un sous groupe de planètes naines pour Pluton et ses consoeurs de même taille. Oui mais voilà, les astronomes ont voté et n’ont pas voulu que notre système solaire passe de 9 à 12 planètes. Résultat, Pluton est expulsée du cercle fermé des planètes et notre bon vieux soleil se retrouve avec seulement 8 satellites.
Comme toujours, les américains sont à la pointe du sujet. Pourquoi? Tout simplement parce que Pluton est la seule planète qu’ils ont découverte… C’était en 1930. Et les voilà qui se révoltent, qui affirment que cette nouvelle définition ne convient pas aux critères scientifiques et qui contestent le vote de Prague. Oui, ça devient une habitude chez les américains de contester tous les votes et de demander à recompter! Le problème c’est qu’il n’y avait que 428 chercheurs (tout de même tous de très haute renommée…) lors du vote alors que l’UAI compte tout de même 10 000 adhérents…
Il ne fait aucun doute qu’une solution finira par être trouvée… après d’interminables discussions et que la pauvre Pluton trouvera alors une forme de réhabilitation. En tout cas, ce débat actuel, aussi futile qu’il puisse paraître démontre tous les succès de l’astronomie et l’on ne peut que s’en féliciter.
Reste une question cruciale… Que vont faire les astrologues? Oui cette nouvelle définition les oblige à revoir tous leurs thèmes astraux. Est-ce pour cela qu’il se plantent toujours? Doivent-ils prendre en compte les planètes naines? Le suspense est insoutenable…