Freaks Squeele. Tome 4 : Succube Pizza de Florent Maudoux

Freaks Squeele tome 4

Freaks’ Squeele. Tome 4 : Succube Pizza

Ankama, 2011, 142 pages

Résumé : Une fois le combat contre Saint-Ange passé, Chance, Ombre et Xiong Mao reprennent le cours de leurs études à la F.E.A.H.. Mais avec les événements de l’année précédente, leur université est devenue, en cette rentrée, le repère des gangs et des mafieux. Les trois apprentis super-héros se retrouvent au cœur d’une guerre des clans et doivent protéger Scipio, le machiavélique doyen de la F.E.A.H., pourtant seul à même de remettre de l’ordre dans l’Université.

Critique : Dans ce quatrième tome, qui marque un nouveau départ dans la série, il y a sans doute un peu moins de fraîcheur mais l’humour décalé, un peu potache, qui en fait l’originalité reste relativement présent quoique de manière plus ténue. Nos apprentis super-héros attaquent une nouvelle année dans leur université et doivent faire face à des périls de plus en plus grands. C’est toujours très plaisant à lire et l’on passe un bon moment.

Florent Maudoux s’amuse à jouer avec la frontière entre « gentils » et « méchants » pour mieux brouiller les pistes et faire avancer son récit de façon originale. Cela dit, à trop vouloir brouiller les pistes, il finit par nous embrouiller quelque peu et ça a un peu tendance à partir dans tous les sens. En effet, après avoir clôturé de belle manière le fil narratif des trois premiers tomes, dans les premières pages, l’auteur nous embarque dans une nouvelle direction, tout en continuant à creuser la personnalité et l’histoire de chaque protagoniste.

Résultat, l’histoire est un peu bancale et manque souvent de cohérence. Mais qu’importe, on se laisse une nouvelle fois prendre dans cette histoire de pieds nickelés superhéros qui veulent redorer le blason de leur école. Je me suis donc amusé, une nouvelle fois, à découvrir cette riche histoire qui ne manque pas d’ambition.

Au final, j’en retiens une lecture détente décidément très agréable et sympathique.

3,5/5

Freaks Squeele. Tome 3 : le tango de la mort de Florent Maudoux

Freaks Squeele tome 3

Freaks’ Squeele. Tome 3 : Le tango de la mort

Ankama, 2010, 152 pages

Résumé : Alors que les étudiants de la F.E.A.H. sont sur le point de présenter leur projet de fin d’année, des étudiants de Saint Ange les attaquent, les accusant d’être des méchants dont l’objectif est d’envahir le monde. La guerre entre les deux universités est déclarée, chacune doit désigner un champion qui devra les représenter lors d’un grand combat. Chance est tirée au sort. Commence pour elle un difficile entraînement tandis que Xiong Mao et Ombre tentent de lui confectionner une épée indestructible lui permettant de faire face au champion de Saint Ange.

Critique : Dans ce troisième tome, nous nous retrouvons au cœur du conflit qui oppose les deux universités, la F.E.A.H. et Saint Ange. Une fois encore, les rebondissements se multiplient, le tout avec beaucoup de second degré. Les événements s’enchaînent avec fluidité et efficacité. Ces apprentis super héros créés par Florent Maudoux sont décidément très sympathiques et on suit leurs aventures avec beaucoup de plaisir. L’humour est peut être un peu moins présent dans ce troisième tome qui se concentre surtout sur la préparation à l’affrontement entre les deux champions des universités. Un tome de transition assez réussi en attendant avec impatience la suite des aventures de Chance, Xiong Mao et Ombre de Loup.

3,75/5

Freaks squeele. Tome 2 : les chevaliers qui ne font plus ni de Florent Maudoux

Freaks Squeele tome 2

Freaks’ Squeele. Tome 2 : Les chevaliers qui ne font plus « ni » ! de Florent Maudoux

Ankama, 2009, 144 pages

Résumé : Xiong Mao, Chance et Ombre de Loup terminent leur première année à la F.E.A.H., mais contraints de passer d’un logement à un autre, ils ne peuvent étudier dans de bonnes conditions et leur année risque d’être compromise. Ils doivent tout miser sur leur projet de fin d’année dont l’objectif est d’élaborer un plan pour devenir maître du monde en se mettant dans la tête d’un méchant. Ils peuvent compter sur l’aide du mystérieux Funérailles. Mais leur idée ne risque-t-elle pas de leur échapper ? Et quel objectif poursuit le directeur de la Faculté ?

Critique : Après un premier tome mené tambour battant, j’ai suivi avec plaisir la suite des aventures des trois apprentis « super-héros », Xiong Mao, Chance et Ombre de Loup. Ils doivent, cette fois, se mettre à la place d’un méchant dont l’objectif est de devenir maître du monde. C’est l’occasion pour les trois héros de découvrir la salle des archives de l’Université. Florent Maudoux poursuit son exploration d’un univers d’une grande richesse. C’est original, souvent drôle et les influences sont multiples. Le rythme est toujours aussi soutenu et les rebondissements sont nombreux. Les dessins, inspirés des mangas, sont toujours aussi réussis. Je me suis une nouvelle fois beaucoup amusé à la lecture de cette bande dessinée qui ne se prend décidément pas au sérieux. Une lecture détente très sympathique et agréable.

4/5

Freaks Squeele. Tome 1 : étrange université ! de Florent Maudoux

Freaks Squeele tome 1

Freaks’ Squeele. Tome 1 : étrange université ! de Florent Maudoux

Ankama, 2008, 144 pages

Résumé : Xiong Mao, Chance et Ombre de Loup effectuent leur première rentrée à la Faculté d’étude académique des héros (FEAH), une université qui forme des futurs super héros. C’est une école de second rang par rapport à la très réputée Saint Ange et son directeur est prêt à tout pour la faire connaître dans les médias quitte à mettre la vie de ses étudiants en danger… ou à leur faire relever les défis les plus improbables. Les trois apprentis super-héros vont devoir faire face à des monstres et passer une épreuve de stratégie pour le moins inattendue.

Critique : Je ne suis pas un grand lecteur de bandes dessinées, mais en période de vacances, j’avoue y trouver un certain plaisir. Ce premier tome constitue une sympathique entrée en matière à l’humour potache et plutôt drôle. Les influences de Florent Maudoux sont nombreuses du comic américain au manga japonais, et le mélange est plutôt réussi.

Une lecture de geek, sans doute, d’adolescent attardé c’est certain, mais qu’importe, je me suis amusé devant les mésaventures de ces improbables « super-héros » qui n’ont de super que le nom. Les idées et les rebondissements s’enchaînent rapidement et sans temps mort dans un univers d’une grande richesse. Les dessins, très proches des mangas, sont plutôt réussis. Bref, j’ai pris beaucoup de plaisir à la lecture de ce premier tome assez prometteur.

4,25/5