Avengers : Infinity War ***

Avengers: Infinity War : Affiche

Pour faire face à Thanos qui possède la plupart des pierres d’infinité, la plupart des super-héros de l’écurie Marvel s’unissent afin d’empêcher la destruction d’une bonne partie de l’univers. Ce film, très attendu, marque la fin d’un cycle entamé depuis plus d’une décennie par Marvel et Disney. Tous les héros sont convoqués pour marquer le coup, les premiers Avengers bien sûr, mais aussi tous leurs petits rejetons, terriens ou plus lointains. Du coup il y a beaucoup de monde à l’écran et celui qui n’est pas fan sera rapidement perdu au milieu d’une telle armée.

Pour ma part, malgré quelques impasses, j’ai pu raccrocher les wagons. Enfin tous ces héros qui vivaient leurs aventures en parallèle se croisent ou se retrouvent pour le plus grand plaisir du spectateur. A l’écran tout est impressionnant et démesuré. Joe et Anthony  Russo ont voulu nous en mettre plein les yeux et c’est une réussite. Ce point d’orgue tient ses promesses et l’ensemble est un pur divertissement à grand spectacle.

Si le film n’oublie pas l’humour et le seconde degré, il y a cette fois une gravité et une noirceur jusqu’à présent inédites dans la série. Bien sûr la fin est frustrante puisqu’il ne s’agit que de la première partie d’un film dont il faudra attendre 2019 pour voir la fin. C’est Thanos, ennemi suprême qui apporte ce qu’il faut de profondeur alors que ses adversaires sont tellement nombreux qu’ils manquent parfois d’épaisseur. Mais qu’importe, c’est vraiment bon de voir un tel cinéma de divertissement qui s’assume pleinement en tant que tel. Les décors et les effets spéciaux son exceptionnels. On ne s’ennuie pas une seconde. Le pari est donc rempli. ©Lionel Four. lionelfour

Avengers : l’ère d’Ultron ***

Avengers : L'ère d'Ultron : Affiche

Avengers : l’ère d’Ultron marque le retour des héros stéroïdés Marvel dans un nouvel épisode à l’efficacité redoutable. Nous sommes en terrain connu avec des héros déjà vus plusieurs fois seuls, ou ensemble. Mais c’est le principe de cette série cinématographique à gros budget. L’objectif est de retrouver chacune de ces fortes personnalités et en ce sens chacun existe pleinement grâce à son casting 4 étoiles.

Pour le reste, le film emprunte des sentiers balisés mais réussis. L’ensemble est très efficace, les effets spéciaux impressionnants. On ne s’ennuie pas une seconde. Il y a ce qu’il faut d’humour et d’autodérision. Bref, tout ce qu’on attend d’un blockbuster, du grand divertissement sans prise de tête. La question est plutôt désormais de savoir comment renouveler le genre pour les films à venir. Il sera difficile de surprendre à nouveau avec des personnages très connus sans tomber dans la surenchère d’effets.

Au final, j’ai passé un bon moment car je n’en attendais pas plus mais il faudra que les réalisateurs bousculent un peu plus les spectateurs à l’avenir pour éviter la lassitude face à ce cinéma industriel à très gros budget. Un bon moment, sans surprise.

 

Thor : le monde des ténèbres ***

Thor : Le Monde des ténèbres : Affiche

Avec cette suite de Thor, Marvel continue d’adapter ses diverses écuries de super-héros au cinéma. La sortie successive des divers Avengers étant sans doute le projet le plus ambitieux sur le plan cinématographique depuis les Harry Potter. A défaut d’être originaux, ces films que sont Thor, Iron Man ou Captain America sont très efficaces et portés par des effets spéciaux pour le moins impressionnants.

On retrouve donc notre demi-dieu issu de la mythologie scandinave qui tente de remettre de l’ordre dans le cosmos, mais un nouvel ennemi va l’obliger, une nouvelle fois, à agir contre l’avis de son père et à s’allier avec son frère, Loki, qui l’a pourtant trahi à de multiples reprises. Avec Alan Taylor à la réalisation, Thor perd la profondeur et la complexité Shakespearienne que Kenneth Branagh avait su donner au premier volet. Il convient d’être ici dans l’efficacité. Ce Thor déploie donc des effets spéciaux étourdissants et très réussis. L’humour et le second degré, présents tout au long du récit, permettent d’alléger les lourdeurs et grosses ficelles scénaristiques.

Chris Hemsworth, gros marteau à la main, déploie une nouvelle fois toute son impressionnante musculature. Natalie Portman montre qu’elle est une actrice aussi à l’aise dans les drame intimistes que dans les grosses productions. Mais c’est Tom Hiddleston, tout en ambiguïté dans le personnage de Loki, qui apporte ce qu’il faut de profondeur à cette histoire. Au final, du cinéma industriel de divertissement, très grand spectacle, à l’efficacité redoutable. On en demande pas plus, non ?

Avengers ***

Avengers : affiche

Après nous avoir proposé l’ensemble de ses héros les plus populaires dans des films individuels (Hulk, Iron Man, Thor, Captain America), Marvel les regroupe, comme cela avait été fait dans les comics, sous la bannière Avengers. Le résumé est très simple, un groupe de super-héros insupportables et individualistes doivent s’unir pour faire face à des méchants surpuissants. Sur le papier, évidemment on se dit que ce n’est pas très original. Après tout, on avait déjà les Quatre Fantastiques ! Pourtant ce blockbuster est un pur plaisir à suivre.

En effet, tout y est pour nous embarquer : rythme soutenu, beaucoup d’humour, effets spéciaux impressionnants. Un film tout simplement divertissant au sens le plus noble du terme, comme Hollywood nous en produit trop peu ces derniers temps. Bref la franchise tient la route et ce film ce hisse parmi les tous meilleurs films de super-héros aux côtés des Batman de Nolan, des X-Men de Singer ou des Spider-Man de Raimi.

Là où il y aurait pu avoir un côté catalogue, le réalisateur parvient à faire exister chacun de ses nombreux personnages, tous formidablement interprétés. Face à nous, la bande impressionnante d’acteurs semble prendre un plaisir immense à former une petite troupe. Oubliée la solitude du super-héros ! Bref, du grand spectacle comme on aime en voir parfois au cinéma.