Le Labyrinthe du silence ***

Le Labyrinthe du silence : Affiche

En Allemagne de l’Ouest, à la fin des années 1950, un jeune procureur découvre l’horreur des camps de concentration et d’extermination et regroupe des preuves et des témoignages permettant de traduire en justice les criminels de guerre nazis. S’inspirant de faits réels, Giulio Ricciarelli construit un film de facture classique mais diablement efficace sur une page méconnue de l’histoire allemande.

En effet, déchirée par la Guerre Froide et une fois le procès de Nuremberg passé, l’Allemagne, frappée d’amnésie collective, a rapidement tourné la page du nazisme oubliant qu’un grand nombre de ses criminels n’avaient pas été poursuivis. C’est à partir de ces procès d’anciens SS ayant servi à Auschwitz que va se construire le travail de mémoire du génocide et que la prise de conscience du peuple allemand va débuter.

J’ai été touché par ce film admirablement interprété, évitant tout voyeurisme inutile. Ainsi le réalisateur ne se perd pas dans la reconstitution des exactions commises mais reste tout au long du film sur son sujet, le travail d’un jeune procureur pour faire éclater la vérité. Aucun effet appuyé, pas de sensationnalisme ni de dispersion ou de dilution du propos, mais une étude objective des faits qui interroge chaque spectateur sur la responsabilité individuelle de chaque allemand, et au-delà de chaque européen, sur l’horreur des crimes commis.

J’ai été ému, souvent, par ce film admirable et passionnant. Un premier long métrage prometteur de Giulio Ricciarelli. Un film à ne pas rater.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s