Silhouette de Jean-Claude Mourlevat

Sihouette

Silhouette de Jean-Claude Mourlevat

Éditions Gallimard Jeunesse, collection « Scripto », 2013, 220 pages

Résumé : Une mère de famille tente de devenir silhouette sur le prochain tournage de son acteur préféré. Un adolescent, parti en colonie, est persuadé d’avoir laissé son chat enfermé dans sa chambre alors qu’il n’y a personne chez lui. Un homme dont les jours sont comptés décide de retrouver toutes les personnes auxquelles il a fait du mal pour s’excuser… Recueil de 10 nouvelles fortes et cruelles.

Critique : Jean-Claude Mourlevat s’essaie au recueil de nouvelles et propose 10 nouvelles à l’humour noir marqué, cyniques, aux fins toujours cruelles et dont on comprendra le lien dans la dernière. Pas forcément fan des nouvelles, mais appréciant beaucoup de travail de Mourlevat, je me suis laissé tenter par cet ouvrage et force est de constater que je me suis beaucoup amusé.

Même si ces histoires n’ont pas toutes la même intensité dramatique, certaines étant plus anecdotiques que d’autres, la fin est toujours noire et peu glorieuse pour leurs protagonistes. Ce sont des personnages d’une grande banalité qui trainent, au choix, leurs angoisses, leur mauvaise foi, leur culpabilité, leurs blessures ; des êtres de tous les jours, pas forcément aimables ou attachants, mais jamais totalement détestables. Pourtant Mourlevat va prendre un malin plaisir à leur faire endurer les pires souffrances et les pires horreurs.

En cette période qui glorifie trop souvent la facilité, le cynisme, voire la cruauté, l’auteur nous rappelle que chacun, même le bourreau d’un temps, peut devenir victime et inversement. Pour tous ces anti-héros, il n’y aura point de rédemption, l’injustice règnera en maître. C’est tantôt drôle, tantôt d’un mauvais goût assumé, mais toujours formidablement écrit.

L’ensemble est efficace, jubilatoire et se lit très rapidement. Un vrai plaisir de lecture à consommer sans modération.

4,25/5

Publicités

Une réflexion sur “Silhouette de Jean-Claude Mourlevat

  1. Pingback: Et je danse, aussi d’Anne-Laure Bondoux et Jean-Claude Mourlevat | Chez Lionel

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s