Lyautey: la fabrique du héros colonial de Gilles Ferragu

Lyautey la fabrique du héros colonial

Lyautey : la fabrique du héros colonial

Editions Belin, collection Portraits, 2014, 237 p.

Résumé : Biographie d’Hubert Lyautey, officier colonial, gouverneur, ministre, académicien et maréchal de France. Théoricien militaire et promoteur d’un catholicisme social rénové, cet ouvrage propose de s’intéresser à la dimension de « héros colonial » de ce personnage historique, figure de la Troisième République dont il haïssait pourtant le parlementarisme. Monarchiste, promoteur du parti colonial, cet ouvrage dresse le portrait d’un homme ambigu entre histoire coloniale, histoire politique et histoire des représentations.

Critique : Tout d’abord merci à Babelio et aux éditions Belin de m’avoir permis de découvrir cette biographie d’un personnage historique mis de côté par les programmes d’histoire depuis la décolonisation.

Gilles Ferragu, historien dresse le portrait complexe d’une des figures tutélaires du parti colonial en France. En lisant cet ouvrage, je me suis retrouvé à nouveau sur les bancs de l’Université. En effet, il s’agit d’une biographie d’historien, universitaire, richement documentée, aux citations nombreuses qui font forcément perdre beaucoup de fluidité à l’écriture. L’approche purement scientifique et non romancée pourra quelque peu ennuyer le lecteur peu habitué à lire de tels ouvrages. Il devrait néanmoins intéresser l’étudiant en histoire travaillant sur la colonisation au début du 20e siècle.

L’objectif de Ferragu est de présenter Lyautey, personnage ambigu, catholique social, monarchiste légitimiste et pourtant l’un des théoriciens de la politique coloniale de la Troisième République. Homme ambitieux, admirable communiquant, qui a à la fois profité de l’armée coloniale pour monter en grade et qui s’est en même temps enfermé dans un rôle de « héros colonial » construit par le roman national de la IIIe République.

Cette biographie dresse le portrait d’un homme impatient, souvent autoritaire, obsédé par son image, antiparlementariste et proche des milieux nationalistes dans les dernières années de sa vie. Si l’ouvrage m’a permis d’en savoir plus sur la politique coloniale de la France dans cette période j’ai cependant été frustré de ne pas en apprendre plus sur les réalisations effectives de Lyautey, notamment au Maroc, l’ouvrage tournant un peu trop sur ses états d’âme et ses prises de position. Une biographie qui, pour moi, reste à réserver aux spécialistes.

3/5

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s