Nickel Blues de Nadine Monfils

Nickel Blues

Nickel Blues

Mijade, 2011, 190 p.

Résumé : En Belgique, Ralph et Tony Boulon, deux adolescents ont décidé de ne pas accompagner leurs parents et leur grand-mère en vacances. Un mois à faire la fête et la maison familiale ravagée la veille du retour des parents. Plutôt que de faire le ménage, l’aîné à une idée, kidnapper une jeune femme pour le faire à leur place. Mais les choses ne se passent pas comme prévu et rapidement les frères Boulon et leur famille se retrouvent en danger…

Critique : C’est avec cet ouvrage que je découvre l’univers pour le moins particulier de Nadine Monfils. L’écriture est très imagée, un peu vulgaire aussi, les personnages totalement décalés et les situations quelque peu scabreuses. L’humour est très présent, encore faudra-t-il adhérer à ce côté trash, voire un brin malsain.

Vous l’aurez compris, cette histoire aux détails tantôt gores et tantôt graveleux, pourtant parue dans une édition jeunesse, n’est pas à mettre entre toutes les mains. Ce roman est plutôt facile à lire mais je ne suis pas persuadé que les adolescents comprendront tout le vocabulaire argotique.

En ce qui me concerne, malgré quelques passages assez drôles, je n’ai pas été franchement convaincu par cet ouvrage un peu too much. J’ai trouvé les personnages globalement plutôt antipathiques, voire franchement agaçants et je n’ai ressenti aucune proximité avec cet univers. Bref, plutôt déçu après tout le bien que j’avais entendu de cette auteure.

2/5

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s