Lincoln ***

Lincoln : affiche

Qui d’autre que Spielberg pouvait s’atteler à retracer les derniers mois de la vie d’un mythe de la politique américaine, le président Abraham Lincoln. S’appuyant sur un casting exceptionnel, le réalisateur choisi de filmer le drame à hauteur d’homme, loin de la surenchère spectaculaire tentante que pouvaient représenter les sanglantes batailles de la Guerre de Sécession. Non, ici il est d’abord question de l’abolition de l’esclavage, de l’égalité entre noirs et blancs, du racisme et de tout le débat moral qui traverse la classe politique d’alors dans un pays exsangue après 4 ans de guerre civile.

Ce choix de proposer un film d’auteur, assez radical, est tout à l’honneur de Spielberg. Lincoln pourra en désarçonner plus d’un qui trouveront, à juste titre, ce film un peu trop bavard et longuet. Ce sont les principaux reproches que l’on pourrait adresser à Spielberg. Mais cette fresque intimiste est à l’image d’une société qui cherchait sa voie et elle démontre qu’il est très compliqué de trouver un compromis ou une solution pacifique à un conflit lorsque les principes moraux sont en jeu.

Une nouvelle fois, Daniel Day Lewis est juste excellent, donnant à Lincoln toute l’épaisseur qu’il méritait. Il est entouré de seconds rôles au diapason, Sally Field, Joseph Gordon-Levitt ou Tommy Lee Jones pour n’en citer que quelques uns. Au-delà de son oeuvre, Spielberg nous interroge sur le courage et la volonté en politique qui sont capables de faire bouger les lignes et de changer un monde que l’on pensait immuable.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s