Le Hobbit : un voyage inattendu ***

Le Hobbit : un voyage inattendu : affiche

Cette adaptation de Bilbo le Hobbit, qui précède la trilogie du Seigneur des anneaux dans l’oeuvre de Tolkien, marque le grand retour de Peter Jackson en Terre du Milieu. L’univers y est plus enfantin et moins sombre, d’ailleurs l’ouvrage est bien plus court. C’est, au passage, le principal reproche que l’on pourra faire à Jackson, d’étirer sur trois films une histoire qui ne fait qu’un volume. Le résultat est un manque global de force narrative et des longueurs pour le moins excessives !

Alors oui, c’est un plaisir immense de retrouver Gandalf et les Hobbits. Les références au Seigneur des anneaux sont nombreuses, en particulier lors de la rencontre glaçante entre Bilbon et Gollum. Les décors et costumes sont toujours aussi somptueux, les effets spéciaux impressionnants, l’humour sans doute un peu plus présent grâce à la bonhomie de cette compagnie de nains. Pourtant, ce manque de rythme et ce scénario plus simpliste font que l’on n’atteint pas la force et la poésie de la trilogie qui a précédé.

On passe certes un bon moment, mais on ne peut que regretter cette course à l’appât du gain qui conduit Jackson et ses producteurs à proposer 3 films là où un seul, voire deux pour être généreux, aurait sans doute été suffisant. On touche sans doute là à la limite de cet exercice de style. Attendons la suite à cette mise en place quelque peu laborieuse…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s