Magic Mike **

Magic Mike : affiche

Quand on s’intéresse au scénario, l’ascension et la chute d’un jeune strip-teaser, on est étonné de retrouver Soderbergh aux commandes, tant il semble être éloigné de cet univers. Pourtant il nous propose un film souvent drôle, tendre et plutôt divertissant.

Il semble beaucoup s’amuser à déshabiller ses acteurs principaux, les deux bogosses hollywoodiens du moment en tête, Alex Pettyfer et Channing Tatum. Mais s’il met en avant leur plastique, il n’en n’oublie pas les émotions, laissant le talent de ses jeunes acteurs crever l’écran. Le réalisateur, de manière assez drôle et subtile, nous propose une réflexion pas inintéressante sur une société américaine obsédée par la beauté des corps. Il décrit au scalpel ce monde superficiel et joyeusement décadent que l’Amérique schizophrène adore et déteste à la fois.

Fort d’une certaine frivolité assumée, Soderbergh débute son récit tambour battant et nous embarque rapidement dans cette histoire tirée de l’expérience vécue de Tatum. Pourtant, dans une seconde partie, il alourdit un peu trop son récit entre love story pas franchement passionnante et la description d’une chute et d’une rédemption déjà vue mille fois dans le cinéma américain. Ce film est loin d’être le meilleur de Soderbergh mais il est suffisamment gonflé dans le ronron actuel du cinéma hollywoodien pour être remarqué. Un sympathique film d’été.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s