La guerre est déclarée ***

La Guerre est déclarée

Au départ, il y a Roméo et Juliette, un couple comme tant d’autres dont l’amour a été une évidence dès le premier regard, ensuite il y a l’enfant qui arrive, et puis très vite la maladie qui va tout chambouler, un tsunami intolérable, inacceptable.

Sur un thème qui aurait pu sombrer dans le mélo facile et larmoyant, Valérie Donzelli et Jérémie Elkaïm, qui dévoilent l’épreuve personnelle qu’ils ont traversée, réussissent un film où domine la rage de vie et la volonté du bonheur à tout prix. S’accrocher encore et toujours pour leur fils, voir la bonne nouvelle et garder espoir même lorsque tout semble perdu. Ils sont tous les deux bouleversants de bout en bout à la fois dans les moments tragiques, mais aussi dans ces moments de comédie qui démontrent cette volonté de vivre malgré tout.

En même temps, ils sont également des reflets de notre société dans leur individualisme et dans leur refus de se laisser dépasser par la gravité de la maladie. Ils n’en sont pas moins très touchants l’un et l’autre, couple broyé par cette épreuve. Alors oui, il y a quelques plantades, quelques scènes surjouées, une chanson mal interprétée et incongrue, même si elle est très rafraîchissante, mais au final on s’en moque puisque l’on passe un merveilleux moment de cinéma, d’une sincérité désarmante, qui vous donne tout simplement envie d’aimer la vie.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s