Les bien-aimés ***

Les Bien-aimés

Dans la lignée des Chansons d’amour, Christophe Honoré creuse un nouveau sillon dans son cinéma musical hommage à Demy. Là où les chansons d’amour se voulaient pleines d’espérance, on est ici davantage dans le désenchantement. Autour d’une histoire qui s’étire sur 40 ans on est souvent ému et transporté par les toujours magnifiques chansons d’Alex Beaupain.

Pourtant, force est de constater que ces Bien-aimés n’égalent pas les Chansons d’amour. Tout d’abord, le réalisateur étire un peu trop son film (sans doute une demi-heure de trop). Quelques scènes sont ratées et frisent parfois le ridicule, mais l’ensemble est rattrapé par l’excellence des acteurs, enfin surtout des actrices ! Catherine Deneuve est formidable et Chiara Mastroianni trouve enfin un rôle à la hauteur de son talent. Ludivine Sagnier est comme toujours excellente et Louis Garrel désarmant de naturel.

Au final, on passe un très bon moment de cinéma, mais il manque juste la petite étincelle qui aurait sans doute pu faire de ce film un chef d’oeuvre. Certainement plus grand public que Les Chansons d’amour, on y retrouve cependant de nombreux thèmes chers à Honoré, notamment le deuil et la maladie. Ce portrait croisé de 2 générations, malgré ses ratages, restera donc l’un des meilleurs mélo de l’année.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s