Transformers 3 – La face cachée de la lune **

Transformers 3 - La Face cachée de la Lune

On sait le succès depuis plusieurs années des comics adaptés au cinéma. La série des Transformers, dans la même veine nous propose des films sur les jouets de notre enfance, en tout cas ceux des garçons. La différence c’est qu’ici, aucun auteur n’a créé un scénario sur lequel les scénaristes d’Hollywood pourraient s’appuyer. Malgré la débauche d’effets spéciaux, l’action omniprésente et un Shia LaBeouf sympathique en anti-héros, les deux premiers volets étaient globalement assez médiocres.

Qu’à cela ne tienne, devant le succès, l’équipe rempile pour un troisième volet qui se veut plus impressionnant  (oui, oui c’est possible!) et avec un scénario plus fouillé. Et effectivement, en ce qui concerne les effets spéciaux, ce troisième opus est tout bonnement bluffant. L’usage de la 3D renforce certes cette impression, mais force est de constater que sur le plan technique le film est parfaitement maîtrisé, il suffit de regarder les scènes de la destruction de Chicago par les machines pour s’en convaincre.

Pour ce qui est du scénario, là aussi on voit bien que Michael Bay a voulu taper plus fort par ce récit résolument plus ambitieux avec plus de personnages et une intrigue un peu plus construite. Malgré tout, le réalisateur d’Armageddon reste dans ce qu’il connaît et maîtrise, un petit groupe d’américains qui, sous la bannière étoilée flottant au vent, sauve l’humanité d’un désastre imminent. Il y a évidemment des méchants, très méchants, des gentils sympathiques, quelques traîtres pour les rebondissements, bref rien de bien neuf sous le soleil de Los Angelès.

Enfin, exit la pulpeuse Megan Fox, remplacée par la pulpeuse Rosie Huntington-Whiteley… vous allez me demander pourquoi je parle de ça à la fin de cette critique, tout simplement pour démontrer à quel point ces jolies actrices restent malheureusement des faire valoir, totalement interchangeables, dans ce type de film… Le machisme a encore de beaux jours devant lui à Hollywood…

Au final, un film pop-corn divertissant mais dispensable.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s