Le Nom des gens ***

Le Nom des gens

Une jeune femme couche avec des « fachos » (sa définition en est assez large…) pour les convertir à la gauche. Voilà le pitch de cette joyeuse comédie culottée et irrésistible. Porté par un couple d’acteurs excellents, Sara Forestier plus pétillante et drôle que jamais, et Jacques Gamblin tordant en jospiniste coincé, ce film nous propose, sans temps mort, l’une des réflexions les plus intéressantes sur l’identité française de ces dernières années.

Cette comédie dépasse largement le cadre restreint des films communautaristes de ces dernières années, mieux elle en dynamite habilement les codes pour mieux dénoncer cette vision réactionnaire et clivée de la République. Les dialogues sonnent juste, les réparties sont savoureuses. Le réalisateur Michel Leclerc, sur un sujet pouvant être casse gueule, réussi totalement son pari et nous propose l’une des comédies les plus drôles et impertinente de l’année. Il assume totalement son propos libertaire quitte à parfois perdre en réalisme.

Rarement la définition de ce qui fait l’identité de chacun n’a été porté avec tant de réussite à l’écran. La comédie n’occulte jamais la gravité du propos. Bref, c’est intelligent, truculent et divertissant. On retiendra notamment les formidables premières minutes du film, où nos deux héros esquissent leur histoire familiale, un peu à la façon de l’Amélie Poulain de Jeunet.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s