Mylène Farmer : Bleu Noir

Bleu Noir - Edition Limitée

Le nouvel album de Mylène Farmer est dans les bacs et le moins qu’on puisse dire c’est que ce Bleu Noir est une réussite. La chanteuse fait sa révolution, exit Laurent Boutonnat, son compositeur de toujours et bonjour à Moby, RedOne et Darius Keeler. On ne présente plus le premier, RedOne a notamment produit les plus gros succès de Lady Gaga quant à Darius Keeler, il est le leader du groupe Archive. Bref du très beau monde pour entourer Mylène…

Le résultat est de grande qualité, un peu désarçonnant pour les fans qui doivent d’habituer à de nouveaux sons, mais les mélodies sont toujours aussi imparables et les paroles signées Mylène Farmer magnifiques…

1. Oui mais… non : On ne présente déjà plus ce tube qui a servi de rampe de lancement à l’album. Juste Excellent.

2. Moi je veux… : Très belle mélodie qui rentre bien dans la tête autour de la mélancolie, de l’ennui et de l’amour.

3. Bleu Noir : Superbe chanson rock où l’on retrouve les thèmes chers à Mylène, la mort et l’amour. Elle y parle de sa vie et de sa mort sur une mélodie mid-tempo magnifique.

4. N’aie plus d’amertume : Titre plus doux, un peu folk. Très beau.

5. Toi l’amour : Un titre très Moby dans l’esprit porté par des magnifiques paroles. L’un des plus beaux titres de l’album. L’amour au-delà de la distance et de la mort…

6. Lonely Lisa : Un autre tube, le deuxième titre signé Red One, qui arrive après la douceur des mélodies de Moby. Le résultat est là, très dansant, autour de ce petit personnage dessiné par Mylène. Un titre très plaisant, plein d’humour, complètement barré… J’adore !

7. M’effondre : Un titre de transition dans l’album, étonnant, avec une Mylène à la voix très grave. La monté en rythme progressive et hypnotique est particulièrement réussie avec ses  » Jusque là tout va, jusque là tout va bien » en boucle. Encore une très grande chanson…

8. Light Me Up : Un titre en anglais, très doux. On retrouve le son et les mélodies d’Archive. Moins accessible mais intéressant avec une Mylène toujours avec la voix grave. Là encore une montée en puissance tout au long de la chanson réussie.

9. Leila : Mylène, la chanteuse de la neige et du froid, s’intéresse cette fois au désert et aux femmes d’Iran, plus particulièrement au destin de la fille du Shah d’Iran. Un joli titre, inhabituel dans le registre Farmer, avec de superbe sonorités orientales, magnifiquement mis en image.

10. Diabolique mon ange : Encore une belle chanson avec une belle envolée de violons, là encore avec une montée progressive. Le tic tac diabolique et irréversible du temps qui passe…

11. 12. Inséparables : Deux fois le même titre, en anglais et français, pour clore cet album. Un titre très lent assez agréable. Il ne manque finalement qu’un titre rapide qui aurait parfaitement trouvé sa place juste avant.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s