Harry Potter et le Prince de Sang Mêlé ***

 
Voilà donc l’avant-dernier volet des aventures du jeunes sorcier…. Enfin pas tout à fait puisque les studios Warner, flairant le bon filon, ont décidé de couper le dernier tome en 2… Malgré tout, on s’est habitué à retrouver régulièrement Harry Potter sur grand écran et chaque nouveau film pique la curiosité. Avec le précédent, L’ordre du Phénix, David Yates avait malheureusement démontré qu’il était un piètre réalisateur en comparaison de ceux qui avaient occupé ce poste avant lui (Colombus, Cuaron et Newell). Et Le Prince de Sang Mêlé n’est en ce sens pas meilleur.
 
Au niveau de la tension dramatique générale, on reste dans la lignée mais ça ne progresse pas beaucoup dans l’histoire en dehors d’un événement important… Bref les volumes 5 et 6 n’apportent au final pas grand chose… Et quand en plus, le réalisteur n’a aucune inventivité, aucun parti pris artistique, aucun sens du rythme et filme avec ses pieds, ça n’aide pas. Du coup, ce sixième volet manque souvent d’ampleur et d’émotions malgré quelques grandes scènes impressionnantes.
 
Cependant, je garde une vision positive du film surtout grâce aux progrès réels des jeunes acteurs. Ils incarnent désormais totalement leurs personnages et leur jeu gagne à chaque nouvel épisode en épaisseur. On les voit grandir, on voit leurs personnalités s’affirmer, ils donnent vie à leurs personnages malgré une mise en scène particulièrement plan plan et peu inspirée. Certes, le côté adolescent des intrigues amoureuses pourront éloigner un peu le public plus adulte, mais n’oublions pas que Harry Potter est d’abord et avant tout un succès de la littérature jeunesse. On ne peut donc pas attendre plus des films. Et puis comme les jeunes acteurs gagnent en talent et en expérience, ils nous produisent ici des scènes de comédie particulièrement réjouissantes et agréables, les meilleurs moments du films…
 
Au final, on reste accroché, on continue de vouloir voir la suite des aventures de ces jeunes personnages pour lesquels on s’est attaché. En ce sens le pari est donc rempli, mais on commence à avoir hâte d’arriver au dénouement. Et oui, les meilleures choses ont une fin ! Il n’y aurait donc qu’une chose à changer pour la suite, David Yates…
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s