A bord du Darjeeling Limited ***

 

Lorsque l’on va voir un film de Wes Anderson, c’est une expérience unique qui ne ressemble à rien d’autre! Et ce Darjeeling Limited, comme ses prédécesseurs (Rushmore, La Famille Tenenbaum ou La Vie Aquatique ) n’échappe pas à la règle! Il y a d’abord, cette notion de famille, ici trois frères, qui doivent faire face à l’absence et au deuil, des rapports familiaux qui constituent le coeur de l’oeuvre d’Anderson. Le sujet peut sembler lourd et triste, mais le réalisateur sait insuffler une dose de folie, voire de loufoquerie, qui rend tous ses films irrésistibles. C’est ça la patte Anderson, analyser les rapports familiaux en mêlant drôlerie et mélancolie, toujours avec une assez belle réussite…

Ici, trois frères se lancent dans une quête spirituelle et familiale. Comme c’est souvent le cas dans ce genre de films, il ne s’agit pas pour eux de mieux se connaître (ils connaissent déjà par coeur la moindre de leurs habitudes et savent tout les uns des autres!), mais au contraire de se retrouver après un an d’absence et de renouer un lien distendu suite à la disparition de leur père. Pour cela, Owen Wilson (qui pour une fois n’en fait pas des tonnes) a organisé un voyage à travers l’Inde, qui se veut une quête spirituelle. Ils embarquent donc à bord du Darjeeeling Limited, un train qui traverse l’Inde jusqu’aux premiers contreforts de l’Himalaya. Dans cet espace confiné, malgré quelques poses, les trois frères se retrouvent et nous livrent des scènes de pure comédie absolument désopilantes, il faut dire que Wilson est entouré de deux comédiens excellents (Adrien Brody, trop peu souvent présent dans des comédies, formidable comme toujours, et Jason Schwartzman, un habitué de l’univers d’Anderson).

Peu à peu, dans cette fratrie, chacun va s’imposer et retrouver sa place. Puis, Anderson accroît lentement la dimension dramatique du récit et, sans pour autant oublier de nous faire rire, donne une véritable dimension initiatique et mélancolique à son film. Au final, au-delà de la comédie, il ressort de ce Darjeeling Limited une incroyable humanité, une réelle tendresse pour ces personnages et une véritable réflexion sur la famille. Un très beau moment d’émotion où l’on passe du rire aux larmes en un instant… Laissez-vous embarquer!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s