Raisons d’état ***

Pas moins de 13 ans après Il était une fois dans le Bronx, Robert De Niro revient pour notre plus grand plaisir à la réalisation. Il nous propose un film glacial et complexe sur la vie d’Edward Wilson, l’un des fondateurs de CIA. Oui, il ne faut pas mettre d’article avant CIA, vous en aurez l’explication en allant voir le film! On suit la vie de cet homme, responsable du contre-espionnage, surnommé Mother, magistralement interprété par Matt Damon qui trouve là sans aucun doute l’un de ses plus beaux rôles et qui prend une épaisseur jamais atteinte jusqu’à ce jour!
 
La construction chronologique est particulièrement habile puisqu’on se ballade sur une vingtaine d’années entre la Seconde Guerre Mondiale, Londres sous le Blitz et Berlin en ruine, jusqu’à l’élection de Kennedy et l’échec calamiteux du débarquement dans la Baie des Cochons à Cuba. De la lutte contre les Nazy à celle contre les soviétiques, on suit par d’intelligents allers-retours, les changements d’alliance, les double jeux, où rien n’est tout noir ou tout blanc. Non, ce film se situe dans les multiples nuances de gris où l’ami d’hier devient ennemi et inversement.
 
Alors oui, c’est un film fleuve (près de trois heures!), très loin des James Bond, auquel on pourrait trouver quelques longueurs et qui nécessite une attention toujours soutenue (celui qui décroche ne serait-ce que quelques minutes sera complètement paumé!). Ne vous attendez pas à voir des effets pyrotechniques avec des espions qui se poursuivent en voiture ou qui réalisent des casacades incroyables, ici, on se trouve dans le réel, avec des luttes d’influences et des stratégies, où sont sacrifiés des pions comme sur un immense jeu d’échecs mondial. Car chaque scène a son importance dans le déroulement et la compréhension de l’action, rien n’est là pour rien… C’est ce qui fait la force et la complexité incroyable de ce film.
 
L’élégance de la réalisation et la qualité de la reconstitution en font un très grand film d’une précision clinique, glaçant le sang de bout en bout! La force de De Niro est d’arriver à mêler grande histoire et vie familiale, double-jeu des personnages maintenant toujours une tension incroyable dans tous les dialogues et quelques scènes choc très fortes, ébouriffantes.
 
Bref, courez voir ce grand film!
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s