Harry Potter et l’odre du Phénix ***

 
Même si la machine est bien huilée, il y a toujours un peu d’appréhension à l’arrivée du nouvel épisode de la vie du jeune sorcier. La peur qu’un opus complètement raté, vienne faire prendre l’eau à l’ensemble de la saga. Et pour ce numéro 5, un épisode de transition, très complexe, adapté d’un ouvrage de près de 1000 pages, le sujet était encore plus casse-gueule! Mais au final c’est une belle réussite!
 
Cet épisode est certes un peu moins spectaculaire que le précédent mais tous les personnages gagnent en profondeur, en psychologie et en noirceur. Les nouveaux venus sont tout simplement épatants! En particulier Imelda Staunton, en Dolorès Ombrage, absolument ébourrifante et irrésistiblement drôle dans ce personnage assez improbable d’une sorte de Christine Boutin sous acide qui aurait le même couturier que Roselyne Bachelot… Quant à la jeune Evanna Lynch, elle apporte beaucoup à son personnage assez mystérieux de la jeune Luna Lovegood.
 
Parmi les moments très forts de cet épisode, il faudrait citer les vues de Londres la nuit, tout simplement magnifiques et qui ajoutent une pointe de réalisme au récit. Les luttes d’influence entre le ministère de la magie et l’école de Poudlard sont aussi très bien trouvées, avec une petite dénonciation politique pas inintéressante et à mettre en perspective avec le contexte actuel. Mais c’est surtout le tableau final dans le ministère des mystères qui est tout simplement étourdissant (et diffusé en 3D dans certaines salles)!
 
Dans les déceptions, on regrettera quelques éllipses et raccourcis malheureux, ainsi que des transitions maladroites qui nuisent à la fluidité du récit et à la compréhension du spectateur qui comme moi n’a pas lu les romans. Par exemple, que sont toutes ces prophéties? A quoi servent-elles? Ou encore comment Harry connaît-il ce lieu? Et puis la mort de Sirius Black est un peu vite expédiée… A l’inverse quelques longueurs narratives étaient dispensables…
 
Malgré tout, la magie est toujours là, l’atmosphère (et l’image!) se fait de plus en plus sombre. Ce cinquième opus atteint une nouvelle maturité, à l’image de son héros et en ce sens, il donne un nouveau souffle à la série et nous met sur de bonnes voies pour les 2 derniers épisodes. Les masques tombent, tous les personnages sont en place en attendant le dénouement que les lecteurs anglo-saxons connaîtront avant la fin du mois!
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s