Un trésor retrouvé

 
Plusieurs tonnes de pièces d’or et d’argent trouvées au fond de l’Atlantique dans une épave pourraient constituer le plus gros trésor maritime jamais retrouvé, selon une équipe américaine gardant jalousement le secret sur les circonstances de la découverte. Plus de 500 000 pièces d’argent pesant quelques 17 tonnes, des centaines de pièces d’or et de l’or travaillé ont été retrouvés par la société Odyssey Marine Exploration dans un navire de la période "coloniale", remontant au moins au XVIIIe siècle, sur un site non précisé au-delà des eaux territoriales de tout pays.

"On estime que cette découverte représente la plus grande collection de pièces jamais récupérée dans une épave", a annoncé l’organisation basée à Tampa (Floride, sud-est), dans un communiqué. "Le très bon état de la plupart des premières 6.000 pièces d’argent retrouvées a été une bonne surprise, et les pièces d’or sont presque toutes dans un état éblouissant", a précisé Greg Stemm, co-fondateur d’Odyssey.

"La grande variété de dates et d’origines des pièces est passionnante, et nous pensons que la communauté des collectionneurs va être enchantée par la qualité et la diversité de cette collection", a-t-il ajouté. L’ensemble a été rapporté aux Etats-Unis pour être restauré. Selon un expert consulté par la société, les pièces d’argent pourraient être mises à prix entre quelques centaines de dollars et 4.000 dollars chacune. "Les pièces d’or devraient rapporter beaucoup plus".

Odyssey a baptisé provisoirement l’épave "Cygne noir", avant d’éventuellement pouvoir l’identifier, mais a soigneusement gardé le secret sur son emplacement. "Pour protéger le site et pour des raisons légales, nous ne sommes pas prêts à indiquer son lieu, sa profondeur ni aucune autre information", indique la société, qui prévoit de poursuivre ses explorations. "D’après nos recherches, il devrait y avoir plusieurs épaves de l’époque coloniale dans la même zone, ce qui fait que nous sommes très prudents sur l’identification" du navire abritant le trésor, a déclaré le PDG d’Odyssey John Morris. "Nous sommes en train de prendre des relevés très complets de ce site, qui d’après nous va se révéler d’une immense signification historique".

Une exploitation médiatique de la découverte est également prévue, des discussions étant en cours en vue de la vente de droits pour la production de films et de livres. "Nous pensons que le ‘Cygne noir’ va devenir l’une des épaves les plus médiatisées de l’Histoire, et nous sommes en train de choisir des partenaires médiatiques qui puissent aider à raconter l’histoire de ce fantastique projet", explique Odyssey dans son communiqué.

La société Odyssey a déjà à son actif la découverte de l’épave du navire SS Republic, coulé au large des côtes américaines en 1865, qui recelait quelque 65.000 objets, y compris quelque 50.000 pièces d’une valeur de plus de 75 millions dollars. Odyssey participe également aux recherches pour retrouver le HMS Sussex, un navire de guerre ayant sombré en 1694 en Méditerranée, au large de Gibraltar.
 
J’adore ce genre de nouvelles… C’est toujours très sympa. On se croirait un peu dans le dernier Indiana Jones ou Benjamin Gates… Dommage que ce soient des firmes privées, chasseuses de trésor, justement plus intéressées par l’or que par l’intérêt historique de la découverte. Résultat, les éléments découverts sont souvent endommagés simplement pour permettre de sortir les pièces d’or au détriment de la recherche scientifique… C’est la face un peu cachée de ces aventures…
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s