Les films palmés

 
Demain s’ouvre le 60ème festival de Cannes. Quelle est votre Palme préférée? Faites votre choix… Pour moi, il s’agit sans aucun doute du Elephant de Gus Van Sant. Sinon, pour cette année, j’espère que Christophe Honoré ne repartira pas les mains vides!
 
– 2006: "Le vent se lève", de Ken Loach (GB)
– 2005: "L’enfant" ***, de Luc et Jean-Pierre Dardenne (Belgique)
– 2004: "Fahrenheit 9/11" **, de Michael Moore (USA)
– 2003: "Elephant" ****, de Gus Van Sant (USA)
– 2002: "Le pianiste" ***, de Roman Polanski (Pologne)
– 2001: "La chambre du fils" **, de Nanni Moretti (Italie)
– 2000: "Dancer in the Dark" *, de Lars von Trier (Danemark) Sans aucun doute l’une des plus mauvaises palmes!
– 1999: "Rosetta" *, de Luc et Jean-Pierre Dardenne (Belgique)
– 1998: "L’Eternité et un jour", de Théo Angelopoulos (Grèce)
– 1997: "Le goût de la cerise", d’Abbas Kiarostami (Iran) et "L’anguille", de Shoheï Imamura (Japon)
– 1996: "Secrets et mensonges" ***, de Mike Leigh (GB)
– 1995: "Underground" **, d’Emir Kusturica (ex-Yougoslavie)
– 1994: "Pulp Fiction" ***, de Quentin Tarantino (USA)
– 1993: "La leçon de piano" ***, de Jane Campion (Nouvelle-Zélande) et "Adieu ma concubine" de Chen Kaige (Chine)
– 1992: "Les meilleures intentions", de Bille August (Danemark)
– 1991: "Barton Fink", de Joel et Ethan Coen (USA)
– 1990: "Sailor et Lula", de David Lynch (USA)
– 1989: "Sexe, mensonges et vidéo" **, de Steven Soderbergh (USA)
– 1988: "Pelle le conquérant", de Bille August (Danemark)
– 1987: "Sous le soleil de Satan", de Maurice Pialat (France)
– 1986: "Mission", de Roland Joffé (GB)
– 1985: "Papa est en voyage d’affaires", d’Emir Kusturica (Yougoslavie)
– 1984: "Paris, Texas", de Wim Wenders (RFA)
– 1983: "La ballade de Narayama", de Shoheï Imamura (Japon)
– 1982: "Missing", de Costa-Gavras (France) et "Yol", de Yilmaz Guney (Turquie)
– 1981: "L’Homme de fer", d’Andrzej Wajda (Pologne)
– 1980: "Kagemusha", d’Akira Kurosawa (Japon) et "All That Jazz", de Bob Fosse (USA)
– 1979: "Le tambour", de Volker Schloendorff (RFA) et "Apocalypse Now" ***, de Francis Ford Coppola (USA)
– 1978: "L’arbre aux sabots", d’Ermanno Olmi (Italie)
– 1977: "Padre Padrone", de Paolo et Vittorio Taviani (Italie)
– 1976: "Taxi Driver" ***, de Martin Scorsese (USA)
– 1975: "Chronique des années de braise", de Mohamed Lakhdar Hamina (Algérie)
– 1974: "Conversation secrète", de Francis Ford Coppola (USA)
– 1973: "L’épouvantail", de Jerry Schatzberg (USA) et "La méprise", d’Alan Bridges (GB)
– 1972: "La classe ouvrière va au paradis", d’Elio Petri (Italie) et "L’affaire Mattei", de Francesco Rosi (Italie)
– 1971: "Le messager", de Joseph Losey (GB)
– 1970: "M.A.S.H." ***, de Robert Altman (USA)
– 1969: "If", de Lindsay Anderson (GB)
– 1968: (festival interrompu en raison des événements de mai)
– 1967: "Blow Up", de l’Italien Michelangelo Antonioni (GB)
– 1966: "Un homme et une Femme", de Claude Lelouch (France) et "Ces messieurs dames", de Pietro Germi (Italie)
– 1965: "Le Knack, et comment l’avoir", de Richard Lester (GB)
– 1964: "Les parapluies de Cherbourg" ***, de Jacques Demy (France)
– 1963: "Le Guépard" ***, de Luchino Visconti (Italie)
– 1962: "La parole donnée", d’Anselmo Duarte (Brésil)
– 1961: "Viridiana", de Luis Bunuel (Espagne) et "Une aussi longue absence", d’Henri Colpi (France)
– 1960: "La Dolce Vita", de Federico Fellini (Italie)
– 1959: "Orfeu Negro", de Marcel Camus (France)
– 1958: "Quand passent les cigognes", de Michel Kalatozov (URSS)
– 1957: "La loi du Seigneur", de William Wyler (USA)
– 1956: "Le monde du silence", de Jacques-Yves Cousteau et Louis Malle (France)
– 1955: "Marty", de Delbert Mann (USA)
– 1954: "La porte de l’enfer", de Teinosuke Kinugasa (Japon)
– 1953: "Le salaire de la peur" d’Henri-Georges Clouzot (France)
– 1952: "Deux sous d’espoir", de Renato Castellani (Italie) et "Othello", d’Orson Welles (USA)
– 1951: "Miracle à Milan", de Vittorio de Sica (Italie) et "Mademoiselle Julie", d’Alf Sjoeberg (Suède)
– 1950: (pas de festival – problèmes budgétaires)
– 1949: "Le troisième homme", de Carol Reed (GB)
– 1948: (pas de festival – problèmes budgétaires)
– 1947: "Antoine et Antoinette", de Jacques Becker (France); "Les maudits", de René Clément (France); "Feux croisés", d’Edward Dmytryk (USA); "Ziegfeld Follies", de Vincente Minnelli (USA); "Dumbo, l’éléphant volant" **, de Walt Disney (USA)
– 1946: "La Terre sera rouge", de Bodil Ipsen et Lau Lauritzen (Danemark); "Le poison", de Billy Wilder (USA); "La symphonie pastorale", de Jean Delannoy (France); "Brève rencontre", de David Lean (GB); "La ville basse", de Chetan Anand (Inde); "Rome, ville ouverte", de Roberto Rossellini (Italie); "Maria Candeleria", d’Emilio Fernandez (Mexique); "L’épreuve", d’Alf Sjöberg (Suède); "La dernière chance", de Leopold Lintberg (Suisse); "Les hommes sans ailes", de M. Cap (Tchécoslovaquie); "Le tournant décisif", de Frédéric Ermler (URSS).
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s