Tempête sur le Middle West

 
Le Middle West américain, c’est cette région qui s’étend entre les Rocheuses et les Appalaches, un couloir pour les masses d’air polaires et tropicales qui se retrouvent directement en contact. Mais c’est au début du printemps (entre février et début avril) que la situation est la plus critique pour cette région. En effet, les masses d’air qui descendent du pôle Nord sont particulièrement froides (avant le retour du soleil) alors que le Golfe du Mexique a conservé (ou déjà retrouvé) des températures élevées très proches du climat tropical (de l’ordre de 25-27°). Lorsque ces deux masses d’air, tropicale et polaire, se retrouvent en contact, se forment des tempêtes particulièrement violentes et surtout des tornades.
 
C’est ce qui s’est passé la nuit dernière… Le Nord du Middle West était frappé par une tempête d’hiver particulièrement violente avec des cumules de neige très importants (plus de 50 cm en quelques heures) et un des blizzards parmi les plus froids jamais relevés. La tempête de neige et de glace descendue tout droit du pôle a coupé nombre de lignes électriques et tué 4 personnes. Sur la face avant de cette masse froide, très étendue, est remonté de l’air très chaud venu directement du Golfe du Mexique. Le contact très violent a formé une série de tornades particulièrement destructrices. On risque de lire dans les jours qui viennent que c’est le "réchauffement" climatique qui est la cause de ce temps violent. C’est en fait un peu plus compliqué que ça puisque c’est plus le contraste très fort entre les températures qui en est la cause et pour le coup ce n’est pas l’air chaud qui pose ici problème mais bien la descente d’air très froid…
 
C’est l’Alabama et la Georgie, donc la partie sud-est du Middle West, qui a été la plus touchée démontrant la force de cette poussée froide. Un lycée s’est notamment effondré sous la puissance d’une des tornades, un hôpital a été également partiellement endommagé obligeant son évacuation. De nombreuses lignes électriques sont coupées. Très critiquée lors du cyclone sur la Nouvelle-Orléans, l’administration Bush a cette fois réagi plus vite et autorisé le recours à la Garde Nationale. La différence est que les zones endommagées sont cette fois beaucoup plus localisées et faciles d’accès, le retour à la normale devrait donc être très rapide. Il faudrait cependant qu’ils s’interrogent sur les normes de construction pour les établissements publics, l’utilisation peu judicieuse de la brique et la nécessité de développer des abris plus petits mais plus nombreux et mieux répartis autour et sous ces bâtiments…
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s