Le cinéma français à la fête…

A quelques jours de la cérémonie des Césars, les bonnes nouvelles s’accumulent pour le cinéma français.
La fréquentation des salles de cinéma françaises a augmenté de 5,2% en janvier par rapport à la même période de 2006, avec 14,78 millions d’entrées, selon les estimations du CNC. Le mois dernier s’est révélé particulièrement bon pour les filmsfrançais, qui décrochent une part de marché de 56,4%, contre 32,7% en janvier 2006. Les films français font ainsi mieux que les films américains, qui n’obtiennent que 41,9% de parts de marché contre 52,1% l’an dernier à la même époque, selon le Centre national de la cinématographie. Les autres films n’obtiennent que 1,7% (15,2% en 2006). Sur les 12 derniers mois écoulés, la fréquentation est en hausse de 8,1% avec 189,18 millions d’entrées. Sur un an, les films français dépassent également les films américains, 46,8% (35,8 en 2006) contre 45,2% (46,5 en 2006). Les autres films réalisent 8% de parts de marché (17,7% en 2006).
On peut s’atrister de la part de plus en plus réduite des films non français ou américains dans le nombre des entrées. Pour la bonne santé du cinéma en général, la diversité est toujours préférable. Mais malgré tout, les bons résultats du cinéma français montre que notre système de financement (souvent décrié, en particulier par les ultra-libéraux du monde entier et par une bonne partie de la droite en France) est très performant et permet de maintenir notre cinéma à flot. Sans ce système et celui des intermittents (pour les artistes, acteurs et techniciens), il est probable que notre cinéma ne proposerait pas une telle diversité. Un système que nos voisins (anglais, espagnols, allemands et italiens) regarde avec de plus en plus d’intérêt, tant dans ces pays là, l’heure est à la sinistrose chez les professionnels du cinéma. La France est le seul pays d’Europe à avoir maintenu une industrie du cinéma viable avec une part de marché élevée et un nombre croissant de films produits. Pour une fois que la France est en tête!
Malgré tout, n’oublions pas que 10% des films français, réalisent 75% des entrées pour les films français… Et que les budgets des premiers films se réduit de plus en plus. Mais il est prouvé que ces quelques films locomotives poussent l’ensemble des entrées à la hausse et permettent au public d’avoir moins peur d’aller voir les films français. Est-ce un gage de qualité? Avec les Bronzés autour de 11 millions d’entrées, on peut dire clairement que non! Mais ces gros succès permettent ensuite aux producteurs de proposer des films plus difficiles d’accès, plus fragiles… Et oui, le succès de l’un permet de financer l’autre! On aurait donc tort de cracher dans la soupe, même si l’on est pas vraiment fan de ce type de cinéma!
N’oublions pas également, le rôle que joue le cinéma dans les choix des touristes étrangers! Et oui, nombre de touristes choisissent notre pays comme destination après avoir vu un film français ou un film se déroulant en France. Accueillir des tournage est donc devenu un plus réel, une véritable source de devise pour notre pays dont on aurait vraiment tort de se priver! D’ailleurs, bonne nouvelle, le marché du film européen (qui se déroule à Berlin en même temps que le festival) a fait un triomphe aux films français! Si La Môme était déjà vendu de partout dans le monde avant même sa présentation à la presse et au public, d’autres films très bien accueillis à Berlin, on fait grimper les enchères chez les distributeurs. Deux jours à Paris, une comédie de Julie Delpy racontant l’histoire haute en couleurs d’un couple franco-américain s’est vendue dans 43 pays en profitant d’un excellent buzz! Lady Chatterley, adaptation d’un best seller de D.H. Lawrence, s’est aussi très bien vendu aux USA, au Japon, mais aussi au Brésil et Taïwan! Enfin, Les Témoins de Téchiné, malgré un thème qui lui a fermé les portes du Proche et Moyen Orient (la modification des comportements amoureux avec l’arrivée du SIDA), s’est bien vendu en Europe, aux USA et en Extrême-Orient. Quant au festival de Berlin, il fermera ses portes ce week-end, il ne resterait plus qu’à concrétiser cette bonne santé par une moisson de récompenses! Mais là c’est une autre histoire!
Enfin, n’oublions pas que si ce début d’année n’est pas très américain, plusieurs très grosses productions sont attendues dont les nouveaux Spiderman, Harry Potter et Pirates des Caraïbes… Voilà qui risque de refaire chuter la part du cinéma français! Autant dire que le cinéma ne connaît pas la crise!
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s