Tremblement de terre au large du Portugal

 
Un séisme d’environ 6 de magnitude sur l’échelle ouverte de Richter a été ressenti lundi à 10H36 GMT dans le centre et le sud de la péninsule ibérique ainsi qu’au Maroc, sans causer ni victime ni dégâts d’importance.La secousse tellurique a été particulièrement ressentie à Lisbonne et dans le sud du Portugal, ainsi qu’en Andalousie, sud de l’Espagne. A Séville notamment (400 km au sud de Madrid), des centaines d’employés de bureau ont quitté leurs lieux de travail après avoir ressenti le tremblement de terre, ont rapporté les médias espagnols. Le plus grand centre administratif de la ville, le "Torre Triana", où travaillent des milliers de fonctionnaires, a été évacué.
 
La secousse s’est faite fortement sentir également dans d’autres villes de l’Andalousie, comme Cadix et Huelva et dans les immeubles les plus hauts de Madrid. Elle a également touché les principales villes marocaines, Tanger, Casablanca, Fes, Meknes, Rabat et Marrakech.
 
Le séisme a atteint une magnitude de 5,8 sur l’échelle de Richter selon l’Institut météorologique national (IMN) portugais, qui l’avait d’abord évaluée à 6. Sa magnitude a été de 6,2 selon l’Observatoire des sciences de la Terre à Strasbourg (est de la France) et 6,3 selon l’Institut Géographique national (IGN) espagnol. Son épicentre a été localisé en mer, à 160 km à l’est du cap Saint Vincent, 300 km au sud de Lisbonne (latitude 35,8 degrés nord, longitude 10,6 degrés ouest), a indiqué l’IMN.
 
Selon l’IMN il s’est agi du séisme le plus important ressenti au Portugal continental depuis 30 ans. On a tendance à l’oublier mais le sud du Potugal est une région sismiquement très active qui a déjà connu dans l’histoire des tremblements de terre très destructeurs et meurtrier. Ce sont les longues failles transformantes qui courent au fond de l’Océan Atlantique qui en sont souvent la cause.
 
Le grand séisme de Lisbonne du 1er novembre 1755 (on en a fêté les 250 ans il y a peu) est resté dans les mémoires. Le séisme de magnitude estimée entre 8,5 et 8,7 avait été ressenti dans une grande partie de l’Europe (même en France et jusqu’en Finlande!). La secousse a été suivie d’un tsunami et d’un incendie qui détruisit la quasi totalité de la ville. Ce séisme, première grande catastrophe a avoir été étudiée par la science moderne avait beaucoup intéressé les philosophes dont Voltaire et son Poème sur le désastre de Lisbonne. Le bilan de cette catastrophe reste très difficile à réaliser, peut-être le tiers de la population de la ville à l’époque (soit 90 000 victimes) et 85% des bâtiments entièrement détruits. Cette catastrophe fut l’occasion de débats philosophiques passionnés sur l’existence de Dieu, l’optimisme scientifique et la question du mal sur Terre et fut également à l’origine des premières théories en matière de sismologie (Kant et sa théorie des cavernes, notamment). En ce sens, on considère souvent que ce tremblement de terre a durablement bouleversé la philosophie, la culture et la science européenne.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s