Google Earth en montre-t-il trop?

Voilà un débat qui fait rage actuellement, particulièrement en Inde. Faut-il accepter que le logiciel gratuit qui permet de visualiser une bonne partie du globe (et en particulier les grandes villes) à des échelle très précises continue à tout montrer dans cette période où la psychose terroriste n’a jamais été aussi forte? En France aussi, des députés s’étaient étonnés de voir apparaître à de très bonnes résolutions des sites sensibles (militaires ou centrales nucléaires).
Le logiciel Google Earth va-t-il être adapté aux vœux et desiderata de chaque pays ? Google est actuellement en pourparlers avec les autorités indiennes. Objet des tractations : « flouter » certaines zones sensibles, telles que les bâtiments officiels, et autres installations dont la sécurité doit être assurée coûte que coûte. Contrairement à ce qu’indiquait le journal national Times of India, aucun accord n’aurait été à ce jour conclu, affirment plusieurs sources américaines.
Toutefois, ce n’est pas la première fois que l’Inde exprime ce genre de vœux. En 2005, V.S. Ramamurthy, le secrétaire du ministère fédéral indien de la Science et de la Technologie, estimait à propos des outils Google qu’ils pourraient « sérieusement compromettre la sécurité d’un pays ». En France, Earth dévoile sans hésiter les zones militaires sensibles, là où Geoportail, le site de l’IGN, est astreint à tout cacher. La différence est cependant de taille puisque Géoportail a mis en ligne des photos aériennes (et non des images satellites) dont la résolution est bien meilleure.
Google, qui a lancé voilà peu en Inde son programme publicitaire Google AdWords et un centre de recherches et développement dans le pays va-t-il plier à ces demandes ? Les voies économiques sont souvent plus importantes que la volonté de ne pas se censurer et donc de ne plus rien cacher. On peut par exemple parfaitement visiter certaines bases militaires américaines, le port militaire de San Diego ou la zone d’essais nucléaires dans le Névada (si, si, je vous l’assure, j’ai testé! Dans certaines zones, il y a d’ailleurs des formes assez étranges, d’immenses bassins artificiels… Quand on a quelques notions de télédétection, c’est vraiment passionnant!). Mais on ne va pas refaire ici la série X-Files! Google Earth est un magnifique outil, et il serait dommage qu’il soit bridé ou censuré. Entre secrets d’états et développement de l’information, Google a au moins le mérite de lancer le débat… 
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s