Devant soi : Le nouveau Mylène Farmer

 
Sans surprise, le Live Avant que l’ombre… à Bercy sorti il y a à peine un mois est un triomphe absolu! On se demande pourquoi certains médias de la presse écrite trouvent qu’il ne s’agit pas d’un succès! Ah, qu’est-ce qu’ils peuvent être de mauvaise foi quand ils veulent descendre un artiste! Une nouvelle fois, ils se décrédibilisent totalement! En 4 semaine seulement, on en est déjà à plus de 350 000 DVD et près de 150 000 CD vendus! Pour un DVD musical c’est tout simplement du jamais vu en France! 4 semaines en tête des ventes de DVD, et ça semble parti pour durer encore! Pour les CD, les gens n’achètent plus les Lives, leur préférant justement le DVD (à juste titre pour ce concert!). Le duo avec Moby arrive lui seulement en fin de vie mais reste classé dans les 25 premiers du top après 14 semaines (plus de 180 000 CD vendus en France et une carrière européenne énorme!).
 
Or, Mylène, en pleine suractivité, revient déjà avec un nouveau titre inédit. Il illustre le film de Boutonnat (son compositeur et réalisateur de ses plus grands clips), Jacquou le Croquant qui sort dans les salles le 17 janvier. Pour fêter le retour au cinéma de son plus proche collaborateur, Mylène en profite donc pour pousser la chansonnette pour le générique de fin du film. Et c’est une excellente chanson! Surprise, une chanson assez rythmée, aux paroles optimistes (tant pis pour Canteloup!), pas forcément novatrice dans l’oeuvre de Mylène mais très bien écrite et très réussie… On espère qu’elle la chantera lors d’un live futur car elle devrait faire un très bon effet sur scène! En attendant, on peut la retrouver sur la BO de Jacquou le Croquant qui sort lundi, en espérant une sortie en deux titres qui serait méritée pour une chanson de cette qualité! Voici les paroles…
 
Devant soi
 
Il a bu dans le cours d’un ruisseau
Parcouru les montagnes et le bourg
Il a vu dans vos yeux tant de haine
Qu’il s’est cru, un instant, plus le même

Il a pris des chemins solitaires
Privé d’os comme un chien qui se terre
Il s’est mis à pleurer comme on aime
Continué à prier quand même

C’est devant soi, qu’il faut se voir
La vie n’est pas toujours ce que l’on croit
C’est devant soi, que je veux vivre
J’ai devant moi beaucoup de vie et de rire

C’est devant soi, qu’il faut se voir
La vie n’est pas toujours ce chemin droit
Le vent me dit quand vient le noir
J’ai devant moi beaucoup de vie et d’espoir


Il a vu les loups surgir du bois
Suspendu aux branches de vos lois
Il a perdu l’amour de ces toiles
Qui brillaient dans son cœur qui se voilent

Il a compris qu’on gorge sa sève
Que la vie ouvre porte a l’enfer
Et là-haut un faucon se déploie
Qui protège son nom son choix

C’est devant soi, qu’il faut se voir…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s