Les nouveautés au premier janvier…

 
Comme chaque année, le premier janvier de nouvelles règles se mettent en place… Il faudra attendre encore un mois pour l’interdiction de fumer, mais le nouveau barême de l’impôt sur les revenus est en place… Sinon les biocarburants sont désormais autorisés à la vente et la partie naturelle qui les compose est détaxées, ce qui les met à environ 0,8€ le litre (mais on fait moins de bornes avec un litre… les prix sont donc très proches…). Les grandes surfaces peuvent faire de la publicité à la télévision, ce qui sera un manque à gagner fort pour les radios qui étaient jusqu’à présent leur média privilégié. En revanche pour les opérations promotionnelles et la communication sur les prix, ça leur reste interdit à la télévision donc les médias papier, déjà en crise, ne devraient pas être trop affectés.
 
Carburants encore… Le site internet d’information du ministère des Finances sur les prix des carburants à la pompe a ouvert mardi en fin de matinée et comptera dans un premier temps les références de 4.000 stations, a-t-on appris auprès de Bercy. Le site (http://www.prix-carburants.gouv.fr) doit permettre à terme aux automobilistes de comparer les prix pratiqués par quelque 8.000 stations (sur 13.500 existantes). Dans les premières 24 heures de fonctionnement, les prix "d’à peu près 50%" de ces stations seront disponibles, selon un porte-parole du ministère. Il permet de faire des recherches de prix par commune et par département de France métropolitaine (mais reste pour le moment très difficile d’accès!!!).
 
"Ne soyez pas surpris si tous les points de vente n’apparaissent pas à l’écran: l’affichage se fait en fonction des mises à jour de prix que nous font parvenir les points de vente", prévient le site "Roulez éco" sur sa page d’accueil. Le site doit encore "monter en puissance", prévient Bercy. Cette déclaration des prix pratiqués a été rendue obligatoire, via un arrêté au Journal officiel, pour toute station service vendant au moins 500 mètres cubes de carburants par an. Elle concerne le SP95 et le gazole mais des informations sur le superéthanol E85 seront mises en place "assez vite", selon la même source.
 
L’obligation de déclaration des prix, mise en oeuvre par un arrêté du 12 décembre, est effective depuis le 1er janvier. Mais toutes les stations concernées n’ont pas encore fourni les informations demandées en raison de la nouveauté du dispositif, selon la Direction générale de la concurrence et de la répression des fraudes (DGCCRF). Ce service du ministère des Finances va faire des vérifications et rappeler à l’ordre les stations qui n’ont pas fait leur déclaration. Elles s’exposent théoriquement à une amende de 1.500 euros, selon la DGCCRF. Les distributeurs doivent également mettre à jour leurs déclarations, par internet ou un service vocal, à chaque changement de prix.
 
"Une obligation de transparence complète et d’information permanente existe désormais pour la plupart des opérateurs distribuant du carburant en France", affirme sur le site le ministre des Finances Thierry Breton, pour qui le pétrole restera "rare et cher dans les années et les décennies à venir". Et oui, le pétrole restera rare et cher dans les années à venir, c’est pourquoi il est peut-être temps de mettre le paquet sur les biocarburants et les nouveaux moteurs (les constructeurs français sont en retard sur leurs concurrents!) comme celui à l’hydrogène…
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s