Le Héros de la famille

 
Ce film clôturera sans aucun doute mon année cinéma (à moins que je me motive pour aller voir Eragon…). Autant le dire tout de suite, ce film est une belle réussite! Réalisé par Thierry Klifa, ancien rédacteur de Studio, qui avait déjà réalisé Une vie à t’attendre, en 2004, film qui ne m’avait pas vraiment convaincu… Il revient en force avec un casting de rêve pour un film chorale. A l’affiche, Lanvin, Deneuve et Miou-Miou forment un trio de rêve, le socle de la petite communauté du Perroquet Bleu, petit cabaret qui vient de perdre sa matriarche, Gabrielle (Claude Brasseur) dont la présence les "hante". Mais ce sont leurs enfants Géraldine Pailhas (magnifique) et Michaël Cohen (excellent!!) qui sont chargés de reprendre le flambeau. Au milieu de ces chassés-croisés, Valérie Lemercier campe une meneuse de revue très drôle et Emmanuelle Béart une chanteuse mystérieuse…
 
Cette comédie tendre et émouvante est donc servie par des acteurs exceptionnels! Ce très beau film chorale, très bien écrit, aux dialogues savoureux (signés par Christopher Thompson, qui s’impose de plus en plus comme un incontournable dans le cinéma français!) s’appuie sur ces personnages qui font vivre ce cabaret. Chacun se cherche, se construit et s’affirme peu à peu. Mais c’est surtout d’amour dont il s’agit dans ce film. Décidément, les films qui vous donnent envie d’aimer, au-delà des a priori et des différences auront été nombreux cette année… Mais un peu d’amour, ça fait du bien non?
 
Bien sûr, comme pour tous les films chorale, on est un peu frustré de ne pas voir plus certains personnages (Valérie Lemercier juste esquissée mais qui apporte une vraie drôlerie, Michaël Cohen et Pierrick Lilliu) et l’on se dit que cette soirée au Perroquet Bleu était décidément trop courte… A la fin du film, on ne veut pas que le rideau se baisse, on veut encore profiter de ces personnages si beaux, si humains, de cette atmosphère magique à la fois nostalgique et porteuse d’espoir. On se laisse porter par ce charme désuet faisant penser aux grandes comédies romantiques américaines (Ah! La scène du feu d’artifice!). Osez entrer au Perroquet Bleu vous ne regretterez pas ce voyage… C’est si bon d’être un peu fleur bleue parfois…
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s