Présidentielles… Y voit-on plus clair? NON !

 
Sans grande surprise, Ségolène Royal a obtenu l’investiture du parti socialiste, mais il faut bien l’avouer avec un score écrasant. C’est désormais très clair, militants comme électeurs ont l’intention de faire bouger les choses pour ces prochaines élections. Plus qu’un débat d’idées, les français voteront pour celui qui proposera le plus de nouvelles têtes. Je crois qu’il y a un ras-le-bol réel (et justifié!) de tous ces anciens dirigeants, une envie de tourner la page, d’avoir des politiques moins tournés vers le passé et qui proposent une nouvelle vision de la société et de la France. En bref, les français veulent à nouveau que leurs politiques les fassent rêver. Et à ce petit jeu, c’est Ségolène qui a toutes ses chances.
 
Elle a écrasé avec une efficacité presque terrifiante tous les candidats sur son passage en parlant finallement très peu de son programme. Le système de l’investiture socialiste a en même conduit à cette aberration puisque le programme a été rédigé avant le choix du candidat, ce qui limite franchement le débat! Du coup, les militants n’ont pas voté selon le programme de chaque candidat mais selon leur capacité à remporter l’élection. Tout n’est donc pas parfait au sein de cette révolution du PS, mais on peut cependant trouver qu’il s’agissait là d’un bel exercice de démocratie. Malgré quelques dérapage, le PS en sort plutôt grandi ! Et du coup, sa candidate aussi… Ségolène occupe la scène médiatique, le peu que l’on connaît de son programme me semble assez intéressant. Elle a tout cas le mérite de lancer des pavés dans la mare! Il va cependant falloir qu’elle révise sérieusement ses fiches sur la politique extérieure car elle semble vraiment limitée à ce niveau là! Mais bon les mêmes critiques avaient été faites à Angela Merkel et finallement c’est à l’extérieur qu’elle s’en tire le mieux!
 
Face à la désignation de Ségolène, la mainmise de Sarkozy sur l’UMP est tout de même contraire au principe de modernité qu’il prône à longueur d’interventions. Et les sifflements (filmés!) contre Michèle Alliot-Marie sont venus renforcer cette impression terrible d’absence de débat. En gros, si vous n’êtes pas d’accord avec Sarkozy, dégagez de l’UMP. Alors que Ségolène a gagné sa légitimité par les urnes, Sarkozy reste à la traîne et ça pourrait lui jouer des tours. S’il n’y a pas de désignation avec un minimum de démocratie et de débat au sein de l’UMP, rien n’empêchera les Chiraquiens de dynamiter la candidature Sarkozy en envoyant un autre candidat face à lui, et la montée en puissance de MAM dans les sondages pourrait lui donner des ailes. En outre Sarkozy reste plombé par un bilan sur l’insécurité plus que mitigé, le tout répressif n’ayant pas donné de résultats probants (loin s’en faut!). Et oui, on ne dirige pas la France comme les USA et il risque de l’apprendre à ses dépens. Les français ne voteront pas pour un candidat qui leur fait peur. S’il veut être élu, il devra modifier sa stratégie et son discours, car actuellement ça ne passe plus. On voit au passage des inflexions dans son discours depuis quelques jours. De l’autre côté MAM a un très bon bilan à la Défense, elle a réussi le passage à une armée de métier et la modernisation se poursuit avec réussite. Elle est d’ailleurs très populaire chez les militaires…
 
Reste que si deux candidats UMP se présentent, les chances de voir débarquer un troisième homme se multiplient. Bayrou et Le Pen sont les mieux placés. Le Pen obtiendra-t-il ses 500 signatures? Cela semble difficile et je souhaite pour la démocratie qu’il ne les obtiennent pas. C’est bien facile de s’opposer à tout, tout le temps, encore faut-il proposer quelque chose de construit à côté. Quand on lui pose des questions de fond, il élude systématiquement, expliquant qu’il n’a pas le temps de répondre, c’est un peu facile. Au contraire qu’il réponde! Comment compte-t-il stopper concrètement toute immigration en France? J’attends toujours sa réponse… J’espère qu’il ne pourra pas se réprésenter car finallement il n’apporte rien au débat. Mais même s’il se présente, il se pourrait fort bien qu’il fasse une contre performance. Les français veulent de nouvelles têtes, y compris chez les extrêmes. Alors, pour Le Pen, l’élection de trop? C’est une possibilité… Reste Bayrou qui avec son discours actuel, assez musclé, semble gagner des points. Fera-t-il un score suffisant pour passer devant l’UMP divisé, ça reste à voir. Mais un score important pourrait lui permettre d’obtenir un poste de premier ministre (s’il est incontournable à l’assemblée). Pour l’instant, il est dans une stratégie de ni droite ni gauche (normale pour un candidat centriste), il adoucira nécessairement son discours entre les deux tours. Mais de quel côté son coeur ira?
 
Une candidate est désormais désignée mais ces élections de 2007, nous réservent encore, j’en suis sûr de nombreuses suprises (bonnes ou mauvaises…). En tout cas, pour le moment, on reste dans le flou.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s