Des nouvelles de Mars…

 
Les petit robot Spirit, dont la durée de vie sur le sol martien était estimée à trois mois, vient de fêter son millième jour terrestre de mission! Il ne cesse d’épater ses concepteurs qui lui prédisaient 100 jours d’espérance de vie seulement. Et son jumeau, Opportunity qui s’est posé  3 semaines plus tard dans l’autre hémisphère fait preuve de la même longévité. Grâce à leurs 165 000 clichés, ils ont permis d’apporter de nombreuses preuves (et de confirmer les soupçons) de l’exitence de l’eau dans le passé martien. Au passage, la NASA pourrait publier un peu plus de ces photos!
 
Ces robots ont de petites batteries qui se rechargent avec des panneaux solaires. Il était attendu que le sable ou autres fines particules recouvrent peu à peu ces panneaux jusqu’à empêcher le rechargement. Oui mais voilà, malgré une atmosphère beaucoup moins dense que la Terre, il y a du vent sur Mars qui régulièrement vient nettoyer les capteurs solaires permettant aux robots de poursuivre leur mission d’exploration.
 
Pour ne pas les perdre, la NASA les fait "dormir" pendant l’hiver. Ainsi, Spirit n’a pas bougé depuis 200 jours. En effet, les hivers martiens peuvent descendre à -100°C, ce qui est très froid même pour des robots! D’un seul coup la surface martienne semble moins hospitalière! Et les batteries sont fragilisées par ces conditions extrêmes. En revanche, il fait 20°C l’été, température beaucoup plus agréable si l’on ne tient pas compte des 90% de CO2 dans l’atmosphère!. Chacun des deux robots s’apprête à descendre dans des cratères qui forment de possibles anciens réservoirs naturels d’eau (dont il resterait des preuves fossilisées) étudiés en priorité par les astronomes.
 
Depuis le début de sa mission, Spirit a parcouru 6,8km et Opportunity 9,4km. Reste à savoir combien de temps ils pourront encore tenir. Sur le plan mécanique, ils commencent à vieillir, notamment les roues. Quant aux batteries, elles seront forcément un jour ou l’autre, hors d’usage (comme celles de nos téléphone portables!). En attendant, ils continuent leur moisson de données et sont une vraie bonne surprise pour la NASA. Ces robots, fonctionnant avec une énergie renouvelable se rapprochent des records détenus par les deux sondes Viking (près de 1300 jours terrestres pour la première et plus de 1400 pour le seconde) qui possédaient des générateurs nucléaires. Elles s’étaient posées sur Mars en 1976, mais à l’époque ne s’étaient pas déplacées à la surface de la planète.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s