Fabius ou l’art de la démagogie en politique

 
Laurent Fabius s’est déclaré sans suprise candidat à la présidence. Personne ne veut vraiment de lui, il n’a jamais été très populaire, mais ce n’est pas grave il s’accroche au-delà du raisonnable, estimant certainement qu’il a quelque chose à apporter… Mais bon, j’ai beau chercher, je ne vois pas trop… Il se veut le candidat des "gens modestes", la nouvelle dénomination par la gauche caviar de la France d’en bas chère à notre ex-premier ministre, que personne ne regrette vraiment. C’est assez hallucinant de voir Fabius se poser en défenseur des plus pauvres, décidément la mauvaise foi de nos hommes politiques n’a plus aucune limite, même pas celle de la décence. Fabius, issu de l’une des plus riches familles de France, qui vit dans le quartier le plus chic de la capitale, lui qui pour faire proche du peuple convoquait les journalistes pour aller acheter ses croissants en charentaises, vient nous faire croire qu’il va protéger les français les plus pauvres!
 
Tout dans son programme est bien sûr callibré, aucune promesse électorale irréaliste ou fantaisiste n’est oubliée. Bref, le degré zéro de la politique, il promet tout à tout le monde, fait de l’électoralisme et  renvoie une nouvelle fois une image carricaturale de la gauche qui ne penserait qu’à dépenser l’argent, accroître les déficits et surtaxer les entreprises. On a bien sûr le droit de ne plus croire son discours, car oui les promesses n’engagent que ceux qui y croient et celles de Fabius, il y a bien longtemps qu’on n’y croit plus… Oui, n’oublions pas son non irresponsable à la Constitution Européenne… Où est son soi-disant plan B, je n’y ai jamais cru, mais malgré tout j’attends toujours ses propositions… Car suite à ce non, ce sont aujourd’hui les plus faibles qui trinquent. Il a tué l’Europe politique et sociale voulue par la France, même si le texte de la Constitution n’était pas parfait, il apportait nombre de garanties qui sont désormais perdues. Grâce à son non, il a ouvert la porte à l’Europe voulue par les anglo-saxons, une Europe ultralibérale, aux visées uniquement économiques et ne s’intéressant pas à la protection de ses citoyens.
 
Alors? Fabius le candidat des "gens modestes"? Laissez moi rire! Jusqu’où nos hommes politiques sont prêts à aller pour remporter les élections de 2007 ? En tout cas, le ridicule, les mensonges et la mauvaise foi ne leur font pas peur. A ce petit jeu, la démocratie ne gagne rien mais perd encore un peu plus en crédibilité. Heureusement pour Fabius, le ridicule ne tue pas, il est juste consternant…
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s