Méfiez-vous des kangourous… et des plantes carnivores!

 
Deux infos lyonnaises ont retenu mon attention aujourd’hui…
 
Tout d’abord deux kangourous sont en cavale au sud de Lyon. Ils se sont échappés d’un centre de réinsertion pour mineurs en difficultés à Marennes. C’est dire si ces centres pour mineurs sont de vraies passoires… même les kangourous arrivent à s’en échapper! On peut sincèrement s’interroger sur leur degré de surveillance et se dire que ces lieux ne sont pas vraiment accueillants, personne ne veut y rester pas même des marsupiaux! Une vingtaine de gendarmes et de pompiers, aidés de deux chiens, sont sur la brêche pour ramener les wallabies fugueurs dans leur enclos avant qu’ils ne provoquent un accident. En cas de comportement dangereux, la gendarmerie indique qu’elle n’hésitera pas à utiliser des sereingues hypodermiques… Euh, il ne faudrait pas qu’ils confondent avec les jeunes du centre. Je sais bien que Sarko cherche de nouvelles méthodes pour calmer les jeunes délinquants mais de là à utiliser des sereingues hypodermiques, ça ferait désordre quand même! Alors amis lyonnais faites attention sur la route, il y a deux dangereux kangourous délinquants en liberté!
 
La seconde affaire s’est déroulée dans les serres du Parc de la Tête d’Or. Il s’agit du meurtre horrible d’une petite souris perpétré par une plante carnivore. La coupable a été facilement retrouvée puisque la souris était à l’intérieur… Il s’agit de la Nepenthes Truncata, originaire des Philippines. Je ne sait pas pour vous mais moi, d’un coup, je n’aurais pas trop envie d’être perdu, un jour, dans une forêt des Philippines… Les jardiniers du Parc ont été alertés par une odeur noséabonde et ont retrouvé la pauvre souris dans une des feuilles en forme de poche. Le rongeur, probablement attiré par les insectes morts, a sans aucun doute glissé à l’intérieur et s’est retrouvé piégé, sans possibilité de ressortir. C’est la première fois qu’une plante carnivore en captivité (pour le coup on peut utiliser ce mot!) mange un petit mammifère, ce qui ne va pas manquer d’alimenter les fantasmes sur ces plantes tout à fait originales et fascinantes, puisqu’on ne savait pas qu’elles pouvaient digérer des animaux d’une telle taille grâce à un suc digestif très puissant au fond de la feuille. Voilà une info qui fait froid dans le dos!
 
Alors amis lyonnais, je vous le répète, méfiez-vous des kangourous et des plantes carnivores!
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s